10 plantes d’intérieur faciles à vivre

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Certaines plantes d’intérieur faciles d’entretien font la joie des débutants et de ceux qui pensent ne pas avoir la fameuse « main verte ». Découvrez le TOP 10 de ces belles inratables !

L’asparagus

Ses atouts : la luxuriance et la finesse de son feuillage vert frais. Son port retombant parfait en suspension. La touche de vert qu’il offre aux compositions estivales du balcon ou de la terrasse car il peut se mettre en extérieur aux beaux jours.

 

Nos conseils : facile d’entretien, l’asparagus se contente d’une exposition à mi-ombre. Il est possible de le sortir au jardin en été dans un coin protégé des rayons du soleil. Rentrez-le alors quand les températures nocturnes passent sous 10 °C. Rempotez tous les ans au printemps. Pas de soucoupe, ses racines n’apprécient pas de baigner dans l’eau !

Le bégonia rex

Ses atouts : la beauté de ses feuilles ovales ou en forme de cœur marbrées ou éclaboussées d’argent, d’émeraude, de pourpre, de crème, de rose. Le grand choix de variétés. Sa petite taille parfaite dans les espaces réduits.

 

Nos conseils : offrez-lui un emplacement tamisé et arrosez-le régulièrement pendant la belle saison pour conserver un substrat frais. Fertilisez le bégonia rex tous les 15 jours de mai à septembre. Rempotez au début du printemps seulement si les racines ont colonisé tout le pot.

Le cactus de Noël ou schlumbergera

Ses atouts : sa floraison hivernale généreuse, le grand choix de coloris (rose soutenu ou pâle, saumon, rouge vif, crème…), sa résistance à la sécheresse et au froid (jusqu’à 5 °C), son entretien très limité.

 

Nos conseils : facile à vivre, le cactus de Noël se contente d’un arrosage une fois par semaine en été, avec un apport d’engrais tous les mois. Un arrosage tous les 15 à 20 jours suffit en hiver. Surtout pas d’apport d’engrais quand il fleurit. Rempotez exclusivement dans du terreau, la terre de jardin ne lui plaît pas !

Le caoutchouc ou ficus elastica

Ses atouts : le caoutchouc est une plante d’intérieur parmi les plus faciles d’entretien. Il offre une grande vigueur même s’il est négligé par son propriétaire. On adore son feuillage vert brillant, parfois nuancé de pourpre ou panaché selon la variété.

 

Nos conseils : placez le ficus elastica à situation lumineuse à température minimale de 16 °C. Encouragez son développement par des apports d’engrais tous les 15 jours de mai à septembre. Rempotez en fin d’hiver ou surfacez si le caoutchouc est trop volumineux. Stoppez le latex blanc qui s’écoule des plaies après une taille avec un coton imbibé d’huile.

Le chlorophytum ou plante-araignée

Ses atouts : sa beauté en suspension, sa croissance rapide, ses longues feuilles effilées bordées ou centrées de crème, sa tolérance à la chaleur et au froid (5 °C).

 

Nos conseils : si le chlorophytum tolère toutes les situations, ses panachures sont plus belles avec une bonne luminosité. Cette plante d’intérieur facile se plaît à l’étroit, permettant ainsi les oublis de rempotage. Offrez à vos compositions estivales du balcon, une note de feuillage en repiquant les plantules présentes au bout de fines tiges.

La cordyline

Ses atouts : sa silhouette élégante et graphique, ses feuilles lancéolées souvent rayées de pourpre, de crème, de rose.

 

Nos conseils : la cordyline est une grande plante d’intérieur facile d’entretien qui accepte toutes les situations. Ses coloris sont toutefois plus intenses à exposition lumineuse. Le substrat ne doit jamais sécher complètement. Une cordyline assoiffée a des feuilles retombantes, qui jaunissent et sèchent.

Le dieffenbachia ou canne du muet

Ses atouts : sa grande longévité, ses grandes feuilles panachées de crème, son port vigoureux et élégant s’élevant jusqu’à 1,50 m.

 

Nos conseils : le dieffenbachia est plante d’origine tropicale qui apprécie une température entre 18 et 24 °C toute l’année. Arrosez-la copieusement toute la belle saison, fertilisez tous les 10 jours sur cette période. Réduisez les apports d’eau en hiver. Passez un coup d’éponge sur les feuilles une à deux fois par an.

Le fatsia japonica ou aralia du Japon

Ses atouts : ses grandes palmes vert uni ou panachées, sa croissance rapide, sa stature imposante (1,50 m en tous sens), sa belle longévité et enfin sa rusticité (il supporte aisément jusqu’à 5 °C, planté en bac sur le balcon).

 

Nos conseils : l’aralia du Japon apprécie une bonne luminosité, mais se plaît aussi à situation ombragée. Trop d’ombre fait toutefois pâlir les variétés panachées. Cette plante verte facile nécessite un arrosage modéré, mais régulier toute l’année. Rempotez les gros sujets tous les 3 ans.

Le philodendron

Ses atouts : ses grandes feuilles vert brillant, sa silhouette graphique, sa bonne tolérance des situations ombragées.

 

Nos conseils : le philodendron aime un substrat frais, mais non détrempé. Soutenez sa croissance vigoureuse avec un apport bimestriel d’engrais au printemps et en été. Tuteurez régulièrement les tiges souples. Rempotez au début du printemps. Si la plante est trop volumineuse, surfacez en changeant le terreau sur 4 à 5 cm d’épaisseur.

La sansevière ou « langue de belle-mère »

Ses atouts : ses longues feuilles charnues joliment dressées, son effet exotique, son accommodation à toutes les expositions, au manque d’eau et aux écarts de températures (10 à 25 °C), sa floraison très odorante.

 

Nos conseils : la sansevière est une plante quasi sans entretien qui craint seulement les excès d’arrosage. Allégez son substrat avec ¼ de sable grossier ou de perlite.

Comment faire un terrarium pour plantes ?

Lire la suite

Les 5 erreurs à éviter pour vos plantes d’intérieur

Lire la suite

Focus sur l’entretien des plantes en pots d’intérieur

Lire la suite