Plantes aromatiques, mémo malin

C’est facile, ça nécessite peu d’espace, c’est pratique pour agrémenter ses petits plats au quotidien… la culture des plantes aromatiques n’a que de bons côtés. Encore faut-il faire un choix parmi les nombreuses variétés proposées et les chouchouter comme il se doit !

Titre de la première étape Titre de la première étape Titre de la première étape Titre de la première étape

Quelles espèces choisir ?1

Si vous voulez avoir sous la main toute l’année vos plantes aromatiques préférées, optez pour elles : thym, romarin, sarriette, laurier, menthe, persil plat ou estragon. La ciboulette, l’origan ou encore la pimprenelle sont à floraison bianuelle : vous n’avez qu’à doubler vos plants et semer deux ans de suite pour en profiter plus souvent ! Pour les variétés suivantes, la récolte est annuelle : basilic, coriandre, aneth, cresson, cerfeuil ou marjolaine. Vous trouverez toutes les plantes aromatiques de votre choix et découvrirez de belles et succulentes variétés dans nos magasins. Les associations ? Il n’y a pas de recommandation spécifique. Un conseil cependant : placez dans une même jardinière les plantes ayant le même besoin en eau.

Où les planter ?2

Ce n’est pas compliqué : à partir du moment où elles bénéficient d’un minimum de soleil et de lumière, les plantes aromatiques sont partout prolifiques, y compris à l’intérieur. Évitez cependant les endroits trop ensoleillés, au risque de les brûler… et priorité à la mi-ombre aux heures les plus chaudes. Seuls le romarin, le thym et le basilic se complaisent toute l’année des rayons du soleil.

Quand les planter ?3

Quand vous voulez, mais pour une culture en extérieur, que ce soit sur les balcons, en terrasses ou dans le jardin, avril-mai est le mois privilégié pour semer. Il existe cependant une spécificité : les herbes aromatiques vivaces comme le thym et le romarin, mais aussi les biannuelles se mettent en terre entre mars et novembre.

Comment les entretenir ?4

Ce n’est pas compliqué, mais il faut absolument penser à protéger vos plantes aromatiques des maladies : elles sont très sensibles. Une surveillance s’impose : prenez conseil auprès d’un expert dans l’un de nos magasins. Méfiez-vous aussi des d’attaques d’insectes : purins insectifuges (ortie, absinthe…) ou solutions à base de savon de Marseille faisant office de nettoyant vous permettront de préserver vos cultures. Pour faire pousser vos « aromatiques », un engrais adapté est incontournable. Si vous souhaitez rempoter, préférez le terreau universel, plantes aromatiques ou plantes vertes. L’arrosage doit être régulier. Un conseil : de l’eau, mais pas trop car les aromatiques boivent vite la tasse avec leurs petites tiges toutes frêles ! Sinon, pensez à consulter les fiches pratiques des plantes aromatiques vendues dans nos magasins : chacune présente des conditions spécifiques d’entretien. Ce n’est pas contraignant, mais ça favorise le développement de vos pousses. Par exemple, certaines variétés exigent un type particulier d’engrais. Dans tous les cas, nos experts sont prêts à vous délivrer leurs petits secrets. En voici un : particulièrement pour la menthe, le thym, l’origan ou le basilic, pincez les tiges pour accélérer l’afflux de sève en direction des bourgeons en formation. Rendez-vous en magasin pour faire le plein de graines… et d’astuces !

Cultiver une balconnière5

Les plantes aromatiques, c’est pratique et économique. Mais au fait, comment cultiver sa balconnière à moindre coût ? La réponse en tuto !