Nos conseils animaux

LE CONSEIL du moment

Choisir son animal

Un animal, oui mais pour qui et pour quoi ?  
Trop d'animaux font encore l'objet d'achats impulsifs qui se révèlent désastreux une fois le premier coup de cœur passé. Certes, la recherche de compagnie est avant tout une démarche affective et il n'est pas condamnable de suivre la pulsion qui nous porte vers telle ou telle espèce, telle ou telle race plutôt que vers une autre. Mais il s'agit aussi d'un acte de responsabilité, qui, s'il n'est pas pleinement mesuré, peut se révéler lourd de conséquences.
Car l'achat de l'animal n'est pas une fin en soi. Il faut savoir le rendre heureux, et apprécier, jour après jour, de partager sa vie avec lui. Pour ne pas vous tromper, n'écoutez pas que votre cœur.

Suivez nos conseils et posez-vous les bonnes questions !  
 
Pour qui ?  
L'un des critères les plus importants, pour le choix de l'animal, est celui de l'âge du maître. On pourrait presque dire qu'à chaque âge correspond un type d'animal donné.
Les enfants sont très attirés par les chats avec lesquels ils peuvent avoir un rapport affectueux et ludique.

Les personnes plus âgées recherchent plutôt la présence rassurante et affectueuse d'un compagnon paisible et compréhensif comme le chat, peu encombrant et ne demandant pas trop d'entretien.

Petits compagnons pour petits humains.
Quel enfant ne tombe pas sous le charme d'une petite bête à poil dans le rayon animalerie le plus proche de chez lui ? Cette réaction correspond au besoin d'échanger affection et jeux avec un être vivant de petite taille, à sa portée. Tous les psychologues s'accordent à penser que la présence d'un animal est indispensable à l'épanouissement d'un enfant, a fortiori lorsqu'il est malade, timide, qu'il a du mal à communiquer avec des adultes ou d'autres enfants de son âge, ou souffre de traumatismes psychologiques, notamment dans le cadre d'un divorce. La présence animale rassure, apaise et rétablit l'équilibre affectif perdu. Mais au-delà de cet effet positif sur la sensibilité, l'animal joue aussi un rôle éducatif, en éveillant son petit maître à la découverte de bien des aspects de la vie (cycle biologique, morphologie, comportements, instincts, sexualité, reproduction etc.). Enfin, s'occuper d'un animal, en tout ou partie, responsabilise considérablement.

Avec les enfants
Mieux vaut attendre 8-10 ans pour proposer la compagnie d'un chat. Plus sauvages et indépendants, les chats font preuve de moins de patience à l'égard des petits doigts qui peuvent les manipuler maladroitement.
Parmi les chats de race, le plus affectueux et sociable est sans doute le chartreux.

Bon à savoir !
Pour un enfant, préférez un chat mâle. Il se montrera affectueux, aimera qu'on s'occupe de lui et supportera mieux d'être manipulé qu'une femelle. Néanmoins, surveillez bien votre enfant quand il joue avec un chat, surtout avec un chaton. Un coup de griffe malencontreux peut vite arriver.

Où vivra-t-il sa vie ?
Que ce soit pour un enfant, une famille, un couple ou une personne seule et quel que soit l'âge du futur maître, les contraintes du cadre et du mode de vie revêtent une très grande importance. En cela, les simples critères de l'apparence physique de l'animal ou d'effet de mode n'ont aucun sens.

C'est l'habitat, en ville ou à la campagne, en maison individuelle ou en appartement, avec ou sans voisins qui détermine bien des choses.
Outre l'espace et le cadre, les animaux, selon leur espèce, leur origine ou leur provenance requièrent des conditions particulières : les chats nus (Sphynx) sont extrêmement frileux et ne supportent pas les courants d'air.

Bon à savoir !
Au moment de l'achat, renseignez-vous auprès de nos experts pour bien connaître les exigences de telle ou telle espèce ou de telle race, et être capable d'offrir à votre animal les conditions d'une vie épanouissante et harmonieuse.

Serez-vous disponible pour lui ?
Pour tout animal, la situation idéale est la présence permanente des maîtres. Ainsi peut-il bénéficier d'une attention, d'un entretien et de soins constants.
Même pour les chats, la proximité d'humains familiers est également un agent anti-stress.
Pourtant réputés indépendants et capables de rester seuls un certain temps, les chats montrent également des signes de mécontentement ou de tristesse quand ils sont trop longtemps seuls, notamment en urinant sur les lits ou les tapis !
Cependant, si vous voyagez souvent ou que vos obligations professionnelles vous tiennent éloigné de chez vous une grande partie de la journée, pensez aux systèmes de garde qui existent désormais en grand nombre pour les chats.

Bon à savoir !
Ne sous-estimez pas le temps d'entretien nécessaire à tout animal. Les chats, même et surtout en appartement, ont besoin de faire leurs griffes et demandent qu'on change leur litière souvent.
Au moment de l'achat, pensez-y et quantifiez votre temps d'intervention par jour et par semaine.

Arriverez-vous à vous entendre ?
En dehors de ces critères objectifs, il existe des critères subjectifs qui ne sont pas non plus dénués d'importance. L'apparence en est un qui ne peut être nié même s'il n'est pas primordial. Ainsi, lors du choix d'une espèce ou d'une race de mammifère, la taille, la physionomie, la couleur de la robe, la raideur et la longueur du poil de l'animal sont plus ou moins appréciés selon les individus. Le comportement est également à prendre en compte : vif ou calme, joueur ou rêveur, câlin ou espiègle...

C'est sûr, il existe aussi, entre les humains et les animaux, des affinités électives qui comptent pour beaucoup. Ne les survalorisez pas face à des arguments plus rationnels, mais ne les reniez pas non plus !

Faire le bon achat
Une fois que l'on a déterminé précisément le type de compagnon idéal, en fonction de l'âge des maîtres, de leur mode et cadre de vie,
de leur disponibilité, il reste à trouver un animal en bonne santé qui s'adaptera rapidement à sa nouvelle demeure.
Le lieu d'achat donne de bonnes indications sur les conditions sanitaires dans lesquelles les animaux sont proposés à la vente.
Observez-le, il doit être propre et clair, sans odeurs fortes.
L'espace accordé aux animaux doit être suffisant. Les cages surpeuplées sont mauvais signes.

L’achat : première rencontre
Observez le chaton avant de le choisir. Il doit être curieux, actif, joueur, venir vers vous, vous regarder. S'il est effrayé, il peut baisser les oreilles, mais s'il crache et griffe sans raison apparente, sachez qu'il vous faudra un peu de temps pour l'amadouer.
Ensuite, examinez les points suivants :
• Poil lisse, brillant, sans nœuds, plaies ni croûtes.
• Yeux propres, clairs, bien ouverts.
• Nez propre, sans écoulement, pas d'éternuement.
• Oreilles propres, sans écoulement noir.
• Dents alignées, gencives roses.
• Abdomen souple, non gonflé, anus propre sans signe de diarrhée.

Cette fois encore demandez un certificat de vente et vérifiez qu'il comporte toutes les mentions requises et renseignez-vous auprès de nos vendeurs experts, sur la race du chaton, son origine, son âge et sa vaccination. De plus, vérifiez bien que le chaton a plus de 8 semaines (âge minimum pour pouvoir être vendu).

NOS Univers animaux